Emanuele Coccia – Le Semeur. De la nature contemporaine

Vincent van Gogh achève et signe Semeur au soleil couchant vers le 25 novembre 1888. Aboutissement d’un long travail autour du motif du semeur, la toile condense les différentes influences animant le peintre ainsi que ses intenses recherches picturales.
Résolument moderne, cette œuvre l’est également grâce à l’acte qui y est représenté et à l’équivalence établie entre le semeur et l’arbre.

À travers ce texte inédit mêlant essai philosophique et traité d’agriculture, Emanuele Coccia pose un regard audacieux sur le chef-d’œuvre de Vincent van Gogh.
Se dessinent alors d’inattendues et lumineuses affinités entre semeur et artiste-peintre, agriculture et peinture, paysage et musée, nous invitant à repenser l’ensemble des relations entre les espèces.
L’art, qui n’est ainsi plus l’apanage de l’être humain, peut enfin être rendu aux vivants composant nos paysages.

Emanuele Coccia est philosophe et maître de conférences à l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales, Paris) depuis 2011. Replaçant au coeur de la pensée philosophique le monde végétal, et plus largement celui du vivant, il est notamment l’auteur de La Vie des plantes – Une métaphysique du mélange (2016), Le Bien dans les choses (2013) et La Vie sensible (2010).
Il a participé à l’élaboration de l’exposition « Nous les Arbres » à la Fondation Cartier (12.07 – 11.2019).

Descriptif : 11,30 × 17 cm, 36 pages, 2 ill.
Édition bilingue (français / anglais)
Conception graphique : Judith Spinatsch
Éditions Fondation Vincent van Gogh Arles
Parution le 10 janvier 2020 / En vente à la Fondation à partir du 16 septembre 2019
ISBN : 979-10-94966-20-4
Prix : 7,50 €