JACK SMITH, vu par Ch. Teyssou & P-A Mateos

Anticapitaliste, ironique et burlesque, la pratique de l’artiste américain Jack Smith est indissociable de la genèse de la culture underground new yorkaise des années 1960. Née dans le sillage de l’âge d’or du cinéma hollywoodien, son œuvre de vidéaste opératique et fragmentée inspirera aussi bien Andy Warhol que John Waters.

Ce prince de l’artifice et de la performance « camp » sera en partie disséqué par Pierre-Alexandre Mateos et Charles Teyssou à travers des filiations issues des avant-gardes et de la pop culture.

 

Pierre-Alexandre Mateos (*1989) et Charles Teyssou (*1988) forment un duo de curateurs basés à Paris. Ils ont effectué une résidence de recherche pour Luma Arles en 2018. Parallèlement, ils ont récemment organisé le Pavillon Cruising à la 16eBiennale de l’architecture (Venise) et What’s Up Doc ? à la Newgalerie (Paris). Ils ont été éditeurs en chef de L’Officiel Art et sont des contributeurs réguliers de Flash Art, Mousse et Cura. Ils travaillent actuellement à la poursuite du Pavillon Cruising à New York et à Stockholm, parmi d’autres projets.

 

Entrée libre, sans réservation

Au STUDIO de la Fondation (13 rue de la Liberté, 13200 Arles)

 

Photo :
Jack Smith, Untitled, c. 1958-1962/2011
Analog C-print hand printed from original color negative on Fuji Crystal Archive paper
14 x 11 inches (35.6 x 27.9 cm)
17 x 15 1/2 x 1 3/8 inches (43.2 x 39.4 x 3.5 cm) framed

Dans la même catégorie...