Rebecca Warren

Du 04 mars 2017 au 17 septembre 2017

La cour d’entrée de la Fondation Vincent van Gogh Arles est devenue, depuis l’exposition « Mon cher… » d’Urs Fischer, un endroit où l’art et sa matérialité s’exposent. En parallèle des expositions « Alice Neel : peintre de la vie moderne » et « Calme et Exaltation. Van Gogh dans la collection Bührle. », la Fondation présente une sculpture de l’artiste britannique Rebecca Warren. Un trio d’œuvres contemporaines dialoguent ainsi dès l’entrée du bâtiment : Vincent (2014) de Bertrand Lavier ; La Maison violette bleue verte jaune orange rouge (2014) de Raphael Hefti et l’œuvre de Rebecca Warren.

Pour la cour d’entrée, l’artiste propose une sculpture de plus de trois mètres de haut,
composée d’une partie principale en bronze s’apparentant à un tronc longiligne, difforme et expressif, posé sur un piédestal en acier.

Commissaire de l’exposition : Bice Curiger

À propos de l’artiste

Rebecca Warren est née à Londres en 1965, où elle vit et travaille. Sa pratique est essentiellement tournée vers le médium de la sculpture.
Souvent comparées aux œuvres d’Alberto Giacometti, Auguste Rodin, Giuseppe Arcimboldo ou Marisa Merz, les sculptures de Rebecca Warren semblent jaillir d’une myriade d’archétypes anciens et contemporains, qu’elle détourne
avec ses mains. Stalagmites amorphes, formes affinées ou grossières reconnaissables, son art se veut corporel, boulimique du passé et affranchi des conventions.

Informations pratiques :

PUBLIC

: Tous publics

Dans la même catégorie...