CONFÉRENCE ANNULÉE / Conférence de Jean-François Chevrier, « Tatline at work » (en partenariat avec l’ENSP)

 ATTENTION LES DEUX CONFÉRENCES SONT ANNULÉES
(mesure de prévention contre le corona virus)

CONFÉRENCES DE JEAN-FRANCOIS CHEVRIER
en partenariat avec l’École nationale supérieure de photographie ENSP
► Première partie : mardi 17 mars à 18h30 (à la Fondation)
► Deuxième partie : mercredi 18 mars à 18h30 (à l’ENSP)

« Tatline at work »

L’image photographique, entre culture technique et critique du travail

Chevrier-624x400
Jean-François Chevrier. Droits réservés


Tout « art » est une activité technique. Art et technique peuvent être encore aujourd’hui synonymes. Quelles qu’en soient les options, l’histoire de l’art associe œuvres et techniques. L’importance prise au XXe siècle par l’idée de construction, avec la notion de constructivisme (Tatline), a amplifié cette relation. Qu’en est-il aujourd’hui ? Je me limiterai en l’occurrence à l’examen des effets de la photographie dans l’histoire des images et, plus particulièrement, des images (représentations) du travail, c’est-à-dire aussi des objets (outils ou instruments) techniques.

La photographie (en tant que « procédé », comme on disait au XIXe siècle) est intervenue au carrefour entre les beaux-arts et les médias, mais aussi, comme nous le verrons d’après quelques exemples, entre culture technique et poésie. La culture technique est la culture (la connaissance pratique) des outils et, par extension, des instruments et des machines. Or, l’appareil de prise de vues photographiques est un instrument, qui, par certains aspects, peut s’apparenter à l’outil et à la machine. Qu’en est-il à cet égard de la poésie ?

Man Ray, illustrateur de Lautréamont, a figuré « la rencontre fortuite sur une table de dissection d’une machine à coudre et d’un parapluie ». Cet éloge du disparate et de l’incongru consacrait la vigueur de l’arbitraire poétique, distinct de la raison technique, utilitaire. Mais l’un des trois objets combinés par Lautréamont, la machine à coudre, a donné lieu à une imagerie complexe, qui ressortit à une critique du travail et du genre au travail (la couture comme activité féminine). Il ne s’agit pas d’opposer l’arbitraire de la fantaisie poétique à quelque rationalité instrumentale. Nous verrons comment des artistes photographes se sont mis·es au travail avec l’image, dans l’image, en interprétant la composante imaginaire de l’appareillage technique.

 

Biographie de l’intervenant

Historien et critique d’art, Jean-François Chevrier a enseigné à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris de 1988 à 2019. Commissaire indépendant depuis 1987, il a accompagné le travail d’artistes très divers et a publié de nombreux essais et ouvrages sur l’art moderne et actuel, photographie comprise.

Parmi ses récents ouvrages et expositions, on trouve : Jeff Wall (Hazan, 2013) ; Formes biographiques (Musée Reina Sofia, Madrid, 2013, et Carré d’art, Nîmes, 2015 ; cat. Hazan) ; Agir, contempler (Musée Unterlinden, Colmar, 2016 ; cat. Artlys) ; De Bâle. Herzog & de Meuron (Birkhäuser, 2016) ; Œuvre et activité. La question de l’art (L’Arachnéen, 2015) ; Bernard Réquichot. Zones sensibles (Flammarion, 2019).