De qui, pour qui la « vie simple » ?

19 octobre 2017 - 18H30 à 20H00

AVEC PIERRE PARLANT

Célébrer un état primordial, renouer avec ce qui semble avoir été délaissé pour notre plus grand malheur sont les caractéristiques d’une passion aussi commune que grevée d’illusions, celle des origines. Une passion qui se déploie sur le mode d’une nostalgie paradoxale, puisqu’elle oriente le désir vers ce qui, de n’avoir jamais existé, ne saurait être retrouvé. À ceci près que désirer l’innocence n’est jamais innocent.
Cette passion est en effet opératoire, voire même salutaire. On se souvient ici des mots de Gauguin : « Depuis que j’ai connu la vie simple d’Océanie, je ne songe qu’à me retirer loin des hommes, par conséquent loin de la gloire : aussitôt que possible j’irai enfouir mon talent chez les sauvages et on n’entendra plus parler de moi. » (à Schuffenecker, 26 juillet 1894, Pont-Aven)
Mais que recouvre cette idée de « vie simple » ? Et, par-delà les lieux communs qu’elle convoque, de quel droit l’invoquer ? Enveloppe-t-elle une promesse ou l’effet d’un symptôme ? C’est à l’examen de ces questions que sera consacrée la première séance de l’intervention que nous proposons, laquelle se poursuivra, une semaine plus tard, par une visite de l’exposition.

Poète, écrivain, agrégé de philosophie. A fondé et dirigé la revue de littérature et de philosophie Hiems de 1997 à 2003. Lauréat de la Mission Stendhal en 2010 (Nouveau-Mexique et Arizona, sur les traces d’Aby Warburg en pays Hopi). Résidence d’écriture à Beyrouth en 2015. Séminaire de traduction IMPORT/EXPORT Marseille/Séoul (CipM, 2016).

Publications récentes :
Les courtes habitudes (NOUS, 2014) ; Exposer l’inobservable, (Contre-pied, 2014) ; Ciel déposé (Fidel Anthelme, 2015) ; Qarantina (CipM, 2016) ; Ma durée Pontormo (NOUS, 2017).
Mor(a)mor, oratorio d’après le mythe de Pyrame et Thisbé (Métamorphoses, Ovide), 2017. La revue Il Particolare consacrera un dossier à l’ensemble de ce travail de création et d’écriture (2017).

 

Photo :  Jonathas de Andrade, O Peixe [The Fish], 2016, film 16 mm transféré en HD, 38 min. Courtesy Alexander and Bonin, New York, et Galeria Vermelho, São Paulo.

Les intervenants Manuel Fadat, Patrick Talbot et David Brunel apporteront à travers huit conférences un éclairage spécifique sur les expositions « Soleil chaud, soleil tardif. Les modernes indomptés » et « Paul Nash. Éléments lumineux ».

En salle de conférence ou au coeur des salles d’exposition, leur analyse, historique, philosophique ou sociologique, offrira aux visiteurs une approche transversale de l’art.

 

Pour participer à ces conférences, il est nécessaire de vous inscrire au 04 90 93 49 36 ou par mail à : reservation@fvvga.org

Téléchargez le programme des activités d'avril à octobre 2018 !

 

 

 

DURÉE

: 1h30 (de 18h30 à 20h)

TARIF

: Gratuit pour les étudiants ; 10 € les 2 conférences d’un même intervenant, ou 30 € les 8 conférences

CAPACITÉ

: 45 personnes maximum

SÉANCES

:

Jeudis 7 & 21 juin : Manuel Fadat, « Toujours vifs »
Jeudis 6 & 13 septembre : Patrick Talbot, « Les soleils de l’art et l’art des Soleils »
Jeudis 27 septembre & 4 octobre : David Brunel, « Soleil chaud, soleil tardif — Le chemin des ondes »
Jeudis 11 & 18 octobre : David Brunel, « Paul Nash. Éléments lumineux — Des médiums cousins »

 

INSCRIPTION

:

requise au plus tard la veille avant 16h au 04 90 93 49 36 ou par mail à : reservation@fvvga.org

Dans la même catégorie...

Paul Nash #2
Atelier - Adultes

Paul Nash #2

31 mai 2018 - 12H30 à 13H30