Figuration ou abstraction ?

AVEC FRANCK CHALENDARD (stage sur quatre jours)

Nous verrons que la distinction ne tient pas. Non seulement un cheval de bataille, une femme nue ou une quelconque anecdote sont d’abord de la couleur sur une surface plane, assemblée en un certain ordre, mais aussi à l’inverse, une grille, un carré, un cercle, un monochrome ou la seule trace du pinceau sont toujours la représentation de motifs. Tout au long de ce stage, nous expérimenterons avec l’objectif de « faire » : dessiner, peindre, découper, coller, déchirer… sans nous soucier de savoir si c’est figuratif ou abstrait. Notre plaisir sera de raconter des histoires, traduire ce qui nous entoure sans retenue.

 

La peinture de Franck Chalendard se caractérise par sa capacité à se renouveler et à muter en permanence, par séries. Celles-ci expérimentent toutes les voies possibles, avec pour seule constante, qui constitue son point d’origine et son horizon, de travailler dans le cadre de l’objet tableau. Toutes les questions qui traversent cette peinture (la fonction de l’image peinte, la gestualité, les références, la couleur, la sensation…) ne sont abordées que dans la mesure où elles s’inscrivent dans les limites de l’espace du tableau. 

 

Photo : Franck Chalendard, , Contrails n°6, Série Contrails, 2016, Acrylique sur toile, 260 x 200 cm

 

Dans la même catégorie...