Discussion avec Natsuko Uchino et Emanuele Coccia : Dimanche 6 sept. à 18h30

> Dimanche 6 septembre à 18h30
> Entrée gratuite, sans réservation
> Conférence en plein air (masque obligatoire)
> Modération : Julia Marchand
 
En parallèle à l’exposition « La Complicité » qui fermera ses portes le 13 septembre prochain, la Fondation Vincent van Gogh Arles réunit le philosophe Emanuele Coccia et l’artiste Natsuko Uchino pour une discussion à propos de leurs approches de l’agriculture et des autres sujets qui en découlent, tels que : le rapport ville-campagne, l’éco-construction, la relation sensible au vivant et les rapports de négociations et d’interdépendances en vigueur dans l’implication concrète de l’humain dans son milieu.
 
Natsuko Uchino est artiste et professeure de sculpture et céramique à l’École supérieure d’art et de design TALM–Le Mans. Née au Japon en 1983, diplômée de la Cooper Union de New York en 2007 et du programme de recherche du Kitakyushu Center for Contemporary Art au Japon en 2012, elle vit entre Paris et le Sud de la France. La pratique de Natsuko Uchino se définit par des expériences en agriculture et en artisanat, associant l’art à l’écologie, l’alimentation et la convivialité dans l’utilisation de céramiques.
Photo : Grégoire d’Ablon  

Emanuele Coccia est philosophe et maître de conférences l’EHESS (école des hautes études en sciences sociales, Paris) depuis 2011. Replaçant au cœur de la pensée philosophique le monde végétal, et plus largement celui du vivant, il est notamment l’auteur de La Vie des plantes – Une métaphysique du mélange (Rivages, 2016), Le Bien dans les choses (Rivages, 2013) et La Vie sensible (Rivages, 2010).

Il a participé à la réflexion autour de la toile du Semeur (1888) de Vincent van Gogh par le biais d’une publication Le Semeur. De la nature contemporaine (Fondation Vincent van Gogh Arles, 2019) et d’une conférence à la Fondation.

Son dernier ouvrage Métamorphoses est publié en 2020 aux éditions Payot & Rivages.

 

 
 
 
 
 

Dans la même catégorie...